Services - 170069-2016

Afficher la vue résumée

19/05/2016    S95    Banque européenne d’investissement - Services - Informations complémentaires - Procédure restreinte 

Luxembourg-Luxembourg: BEI - Programme de modernisation des établissements scolaires - composante d’intervention qualitative - en Tunisie

2016/S 095-170069

(Supplément au Journal officiel de l'Union européenne, 4.5.2016, 2016/S 087-153059)

CORRIGENDUM DE L’AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES

Pays : Tunisie

 1.Référence de la publication

TA2015002 TN NIF
 2.Publication de l’avis du Marché de Services

2016/S 087-153059 du 04/05/2016
 3.Programme

Facilité d’Investissement du Voisinage (FIV)
 4.Financement

Instrument de Voisinage et de Partenariat Européen
 5.Pouvoir adjudicateur

La Banque européenne d’investissement, 98-100, boulevard Konrad Adenauer, L-2950 Luxembourg, Grand-duché du Luxembourg, http://www.eib.org/about/procurement/calls-technical-assistance/ta2015002.htm
 6.Amendements

Les articles 7- Description du marché, 21 – Critères de sélection / Capacité technique du candidat, et 23 - Date limite de réception des candidatures, sont supprimés et remplacés par :
 7.Description du marché

L’objectif de la présente opération d’assistance technique (AT) consiste à soutenir la stratégie du Ministère de l’Education à rendre vivant et attirant l’espace scolaire grâce à la mise en oeuvre d’un Programme d’Interventions Qualitatives (PIQ). Ce programme permettra d’enrichir la vie scolaire en mobilisant les communautés éducatives autour d’un projet d’établissement, principalement par le développement des activités périscolaires et favorisera l’adaptation de l’approche du Soutien au Comportement Positif (SCP) au contexte Tunisien. Il permettra d’améliorer la qualité de l’environnement scolaire, la cohésion sociale et le climat disciplinaire dans les écoles bénéficiaires, trois facteurs dont l’amélioration est susceptible d’avoir des effets positifs sur les performances des élèves dans le pays. Les objectifs particuliers sont : Renforcer les capacités du Ministère de l’Education, spécialement au niveau des commissariats régionaux ; Développer les projets d’établissement et les activités périscolaires par l’ouverture au monde des sciences, de la culture, de la musique, des arts, du sport et de la santé ; Organiser les formations adéquates pour le personnel des écoles et de l’administration du Ministère de l’Education afin de pouvoir mettre en oeuvre le PIQ de façon satisfaisante ; et Appuyer l’unité de gestion pour la mise en oeuvre effective et fidèle du PIQ en développant un système de suivi du projet.
 21.Critères de sélection

(...)
3) Capacité technique du candidat
Entités juridiques
a) Le candidat (compagnie individuelle ou consortium dans son ensemble) a mis en place, pendant les cinq dernières années (jusqu’à la date limite de réception des candidatures indiquées au point 23 ci-dessous et le paiement finale a été exécuté), au moins 3 projet(s) d’une valeur minimum de EUR 200 000 ou équivalent, avec des activités similaires à celles décrites au point 7 – Description du marché « Mise en place d’une intervention en milieu scolaire visant à créer un environnement et un climat propices à l’apprentissage, à développer les activités périscolaires et à mobiliser les enseignants et les élèves autour d’un projet d’établissement dans un groupe d’au moins 5 écoles sur une période d’au moins une année scolaire. L’activité comprenait la mise en place des formations nécessaires pour les acteurs pédagogiques impliqués dans l’intervention ainsi que des activités de coaching/tutoring des enseignants et sa participation devra être au moins de 40% pour chacun des projets mis en référence.
Note à l’attention des candidats : les projets référencés doivent être terminés et le paiement final exécuté avant la date limite de soumission des candidatures. Lorsque les projets référencés ont été mis en oeuvre par un consortium de deux membres ou plus, qui sont à nouveau associés en consortium pour le présent appel d’offres, leurs pourcentages respectifs doivent être additionnés, de sorte que la candidature soit évaluée sur la base d’un consortium dans son ensemble.
Un opérateur économique peut, le cas échéant et pour un marché déterminé, faire valoir les capacités d’autres entités, quelle que soit la nature juridique des liens existants entre lui-même et ces entités. Il doit dans ce cas prouver au pouvoir adjudicateur qu’il disposera des moyens nécessaires pour l’exécution du marché, par exemple par la production de l’engagement de ces entités de les mettre à sa disposition. Ces entités, par exemple, la société mère de l’opérateur économique, devront respecter les mêmes règles d’éligibilité et notamment de nationalité, que l’opérateur économique en question.
Si le nombre de candidatures éligibles satisfaisant à l’ensemble des critères de sélection est supérieur à huit, les atouts et faiblesses des applications de ces candidats doivent être réexaminées pour identifier les huit meilleures candidatures pour l’appel d’offres. Les seuls éléments qui seront pris en considération dans ce réexamen sont les suivants :
1. le nombre de projets donnés en référence qui répondent aux besoins du critère 3a ci-dessus.
2. le nombre de projets donnés en référence qui répondent aux besoins du critère 3a/1 et qui sont dédiés à la mise en place d’une intervention de type « soutien aux comportements positifs ».
3. le nombre de projets donnés en référence qui ont été mise en oeuvre au Maghreb région et qui répondent aux besoins du critère 3a/2.
 23.Date limite de réception des candidatures

Les candidatures doivent être reçues par l’Autorité Contractante au plus tard à 17h00 CET le 20/06/2016.

Tous les autres articles restent inchangés.